Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2013

Nek Chand Saini batisseur du Rock Garden à la manière du facteur cheval

 

A Chandigarh, depuis plus de cinquante ans, Nek Chand récupère les déchets sur les chantiers de construction. Résultat, il a créé le Rock Garden, plus grand jardin du monde d'œuvres recyclées, avec 1400 objets répartis sur 12 hectares.

 

Candigarh, Neck Chand Sani, Inde, India,

Nek Chand Saini est un artiste indien auto-didacte né en 1924 à Berian Kalan, village situé à 90 km au Nord de Lahore (actuel Pakistan). En 1947, lors de la partition de l’Inde, il doit fuir son village pour l'Inde, comme dix autres millions de réfugiés. Il part  participer à la construction de la nouvelle capitale du Pendjab, Chandigarh. La conception de cette ville nouvelle est confiée à Le Corbusier. Nek Chand Saini est alors  Inspecteur des routes. Il apprend dans ce métier de nombreuses techniques de construction ainsi que la direction d’équipes d’hommes qui lui serviront à édifier le Rock Garden. Un portrait de Nek Chand Saini.

 Candigarh, Neck Chand Sani, Inde, India,

 © Raw Vision Magazine

chandigarh, Neck Chand Sani, Inde, India,  © Iain Jackson

chandigarh, Neck Chand Sani, Inde, India,Iain Jackson

© Iain Jackson

chandigarh, Neck Chand Sani, Inde, India,

Neck Chand débute ses constructions en toute clandestinité fin des années 50, sur un terrain occupé illégalement. Le projet de Rock Garden est découvert par les autorités en 1975 alors qu’une construction doit être édifiée sur l’emplacement. La municipalité reconnut et pris en charge Rock Garden et l’inauguration au public eut lieu en 1975.

chandigarh, Neck Chand Sani, Inde, India,

© Raw Vision Magazine  

chandigarh, Neck Chand Sani, Inde, India,

© Raw Vision Magazine 

chandigarh, Neck Chand Sani, Inde, India,

©Raw Vision Magazine

Pour en savoir plus sur le Rock Garden ici

chandigarh, Neck Chand Sani, Inde, India,


17/02/2013

un trésor de blog: Les beaux dimanches

Aujourd’hui c’est dimanche, de plus un merveilleux dimanche ensoleillé qui annonce le printemps et la reprise des brocantes. C’est donc le jour idéal pour vous parler du blog de Laurent Jacquy Les beaux dimanches.

Plus qu’un blog à découvrir, un artiste à connaître.

Vous qui aimez les trouvailles originales, il en fait constamment. Il a le virus du chineur, avec un gros zeste de collectionneur. Il met en valeur l’art modeste et singulier. Le sous-titre du blog « Une chose en amenant une autre » en dit long sur la façon dont Laurent Jacquy nous emmène sur les traces de ses découvertes. 

Son travail de peintre est tout aussi riche. Tous les ans, il édite "le répertoire des Macchabés célèbres".

Je vous invite à flâner dans ses pages. Vous entrerez alors dans un véritable cabinet de curiosités.

Son actualité : sa série 100 familles.

Laurent Jacquy, Cent familles, les beaux dimanches, Béatrice Bazin, Atlantic records

Laurent Jacquy, Cent familles, les beaux dimanches, Béatrice Bazin, les terroristes

laurent Jacquy, Cent familles, les beaux dimanches, Béatrice Bazin, les psychnalystes

 

laurent Jacquy, Cent familles, les beaux dimanches, Béatrice Bazin, disques vogue

©Béatrice Bazin